Mathilde, 22, Paris (France)
Zabriskie Point, Michelangelo Antonioni, 1970

Zabriskie Point, Michelangelo Antonioni, 1970




39 notes
  1. rubaluba a reblogué ce billet depuis les-quatre-cents-coups et a ajouté :
    Epic finale
  2. applauseandawkwardsilence a reblogué ce billet depuis les-quatre-cents-coups et a ajouté :
    Zabriskie Point, Michelangelo Antonioni, 1970
  3. cserfeshiralababralo a reblogué ce billet depuis les-quatre-cents-coups
  4. parapp a reblogué ce billet depuis prody et a ajouté :
    az egyetlen dolog, amit biztosan tudok, az, amire magam gondolok
  5. lunapancake a reblogué ce billet depuis prolidepp
  6. mermaidsuicide a reblogué ce billet depuis prolidepp
  7. anitawhatsneat a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  8. leejax a reblogué ce billet depuis godsleftovers
  9. godsleftovers a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  10. bigblacksmoke a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  11. the-end-of-december a reblogué ce billet depuis yawnyatheapocalypse
  12. doggonetease a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  13. cheetah-stripes a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  14. surreal-ity a reblogué ce billet depuis gap-teeth
  15. gap-teeth a reblogué ce billet depuis les-quatre-cents-coups
  16. yawnyatheapocalypse a reblogué ce billet depuis les-quatre-cents-coups
  17. les-quatre-cents-coups a publié ce billet